Visite virtuelle Chapelle de la Trinité | Christ Roman unique au monde | IXe siècle

visite virtuelle chapelle de la trinité pyréenées orientales

Visite virtuelle de la Chapelle de la Trinité ornée d’un Christ Roman unique au monde.

Chapelle de la Trinité de Prunet-et-Belpuig

La chapelle de la Trinité était à l’origine une église paroissiale connue sous le nom de Saint-Pierre de la Serra (serra désignant la montagne en catalan).

Le , une église était consacrée par l’évêque Riculf II – évêque d’Elne de 947 à 966. De cette construction ne subsistent vraisemblablement que des éléments de fondations.

L’édifice actuel date du XIe siècle (nef septentrionale, la plus large, avec la grande abside) et fut agrandi au XIIe siècle, voire au XIIIe siècle. Au XVIIe siècle, l’église changea de vocable : elle fut alors dédiée à la Trinité.

La chapelle fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le

L’église a été récemment restaurée, ce qui a permis de dégager des traces de peintures murales au-dessus de l’abside. Cette campagne de restauration a aussi donné une seconde jeunesse aux retables baroques qui ornent l’intérieur.

Architecture intérieure

L’église se compose de deux nefs d’inégale largeur. La nef septentrionale, la plus large, terminée par une grande abside semi-circulaire, remonte au XIe siècle.

À la fin du XIIe siècle, on lui a adjoint un collatéral au sud. Afin d’assurer la communication entre les deux vaisseaux, trois arcades en plein cintre furent percées dans l’ancien mur gouttereau. L’ancienne porte méridionale fut conservée et forme une quatrième arche, beaucoup plus étroite.

L’église est intégralement voûtée en pierre : cul-de-four pour l’abside, berceau sur doubleaux (au nombre de trois) pour la nef septentrionale, et demi-berceau pour le collatéral.

Le Christ Roman

C’est incontestablement l’objet le plus remarquable à être conservé en ce lieu, et l’un des plus beaux Christs romans de la Catalogne.

Datant vraisemblablement du XIIe siècle, il a été malencontreusement endommagé par une « restauration » abusive au XVIIIe siècle : pose d’une nouvelle couche de peinture, dorure de la croix. Heureusement, il a été récemment rétabli dans un état plus proche de l’origine. La statue, de facture plutôt soignée, présente une impression d’apaisement avec un Christ tenant sa tête légèrement vers la droite.

Lors d’une précédente restauration, on avait trouvé, caché dans le dos du Crucifié, un petit reliquaire en plâtre contenant quelques ossements et gravé de la date “1710”. Celle-ci correspond vraisemblablement aux restaurations apportées au Christ et mentionnées ci-dessus.

Mon travail est de rendre accessible ces lieux aux personnes étant dans l’incapacité de se déplacer: handicaps, maladies, vieillesse et aussi en cas de pandémie.

Visite virtuelle de la Chapelle de la Trinité

visite virtuelle google street view

Voir la visite sur Google Maps ?

 

Visite virtuelle sur Google Street View

D’autres visites virtuelles sur le même thème c’est par ICI

Vous avez aimé cette visite ? Faite-le moi savoir en commentaires 😉

Laisser un commentaire